Le réaménagement de Louise – Partie 1

Les transformations du bus, un sujet long et passionnant. On va donc vous le raconter en plusieurs temps.

1. La Louise d’avant

2. Démontage, nouvelles parois et nouveau sol

3. La chambre à coucher/séjour : le lit, la banquette et l’armoire

4. La cuisine : le meuble, le frigo et la table

1. La Louise d’avant

Il était une fois un passionné de « bricolage » (private joke entre nous deux !). Un passionné très habile de ses mains, qui transforme avec talent tout ce qu’il touche. Ce touche-à-tout, cette machine, ce surdoué de l’atelier, c’est Philippe. (Je suis sûre que vous pardonnerez mon objectivité aveuglée par l’amour que je porte à ce bonhomme… )

Revenons à nos brebis ! Philou a donc entrepris de refaire à neuf le bus avant de partir. Il s’agit d’un VW T3 de 1982, qu’il avait acheté à l’armée pour une bouchée de pain en 2011. Louise était déjà tout à fait habitable avant ces travaux, elle nous a accueilli pendant trois ans pour nos vacances et week-ends. Trois ans durant lesquels on a pu tester, casser, changer des choses à l’intérieur… Philippe avait donc envie d’améliorer, de repenser le tout. Et disons-le, de se lancer un monstre challenge ! Direction donc la maison familiale des Giroud au Mouret, où les parents de Philippe ont gentiment accepté qu’on squatte l’atelier et la chambre d’amis le temps du chantier.

2. Démontage, nouvelles parois et nouveau sol

Première étape donc, et pas des moindres : mettre notre belle Louise à nu. Depuis qu’elle est entre les mains de Philou, on ne l’avait jamais autant démontée. L’une des plus grandes difficultés : enlever les rivets et les parois métalliques, bien plus solides qu’un bus prévu pour du tourisme ou des loisirs. Anciens meubles, ancien câblage, ancienne isolation, on a tout sorti, jusqu’à atteindre la carrosserie quasiment partout.

Une fois arrivés à la carrosserie, le moment était venu d’isoler la bête. On a utilisé de la laine de pierre et un tout petit peu de laine de verre issues toutes les deux de surplus de chantier. Avant ça, on a hésité à mettre une couche de liège projeté, mais ça s’est avéré laborieux et pas franchement facile à trouver sur le marché. Alors on s’est contentés de l’isolation, et on en a mis une bonne couche partout où c’était possible. On a ensuite recouvert avec du pare-vapeur (film de plastique souple, comme une sorte de rideau tendu), puis cloisonné avec des panneaux à certains endroits.

Ailleurs, on a mis des lambourdes (plinthes en bois) qui ont permis de faire passer les câbles électriques (amiEs électro, ce chapitre viendra plus tard ! ) ET de fixer les lames de ce beau bois si clair « qui fait un peu chalet ».

Au sol, on a d’abord isolé avec des plaques d’un matériau proche du sagex mais plus compact. Par-dessus, on a fixé des panneaux fins puis un tout beau plancher-parquet dont on prendra grand soin…

3. La chambre à coucher/séjour : le lit, la banquette et l’armoire

Une fois le « gros œuvre » terminé, place aux meubles. Philippe s’est attaqué au plat de résistance : le lit. Un modèle sur mesure doté d’une partie clic-clac d’un côté pour nous offrir une banquette la journée. Ce système à charnières a l’air si simple, mais il cache bien son jeu et a valu à au maître d’ouvrage plus d’une journée de sueur. L’un de nous deux trouve que 120cm de large, c’est grand, comme lit, l’autre est un peu plus sceptique… On verra à l’usure. C’est à peine plus étroit que le lit qu’on avait avant à cet endroit. Il a en effet fallu le raboter un poil pour pouvoir installer le méga dressing prévu à côté de la couchette.

En parlant du dressing, justement : deux armoires aménagées sur le côté gauche du véhicule, depuis l’arrière. Ces meubles ont été là aussi fabriqués sur mesure par notre Philou national pour épouser les formes de Louise.

Les rangements se fermeront grâce à un rideau qui tombe de haut en bas, sur le modèle d’une armoire en tissu. On a encore aussi construit un petit espace au-dessus de la tête de lit pour y entreposer quelques affaires.

4. La cuisine : le meuble, le frigo et la table

On a gardé notre frigo d’avant, il fonctionne à l’électricité. Il a un volume de 40 litres et s’ouvre depuis le dessus. Alors qu’il était juste derrière les sièges du van avant, on l’a maintenant calé entre l’armoire et le meuble de cuisine. Il reste toutefois plus ou moins amovible.

En ce qui concerne le meuble de cuisine, autant vous dire qu’on en est particulièrement fiers ! Un chef-d’œuvre d’upcycling, puisque qu’on a modifié une commode qu’on avait dans notre salon (et pour tout vous dire, qui nous avait même été donnée par la locataire précédente. Vive l’utilisation optimale des ressources !)

Le résultat nous plait, et les dimensions ont joué pile poil. Il nous a « juste » fallu le raccourcir d’environ 20cm. Et pour ne jamais être à sec (du moins, hydriquement parlant), on y a intégré un évier et un robinet avec sa petite pompe électrique. Nous voilà donc dans le grand luxe (bon OK, l’eau chaude ça sera pour plus tard peut-être) : 20l d’or bleu à disposition d’un simple tour de mélangeur!

La table, on ne la voit pas sur les photos. Normal, on a finalement opté pour une solution amovible qu’on range sous le lit et qu’on installe chaque fois qu’on en a besoin. On lui a fait deux jeux de pieds de différentes tailles: pour l’intérieur, et pour l’extérieur. Pratique, non?

2 commentaires sur « Le réaménagement de Louise – Partie 1 »

  1. Coucou, magnifique! Quelle belle réussite, bravo pour toutes vos qualités et prestations, je suis très fière de vous.
    Plein de gros bisous et bonne route. Maman qui vous aime 💝

    J'aime

Répondre à Bodmer Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :